POUR DISTRIBUTION IMMEDIATE

02/05/2016

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS, VEUILLEZ COMMUNIQUER AVEC

Claire Gilbert, (617) 524-1400 (Grassroots International)

Ricot Jean Pierre +(509) 3166-2020 (Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif)

Plus de 60 organisations haïtiennes et américaines réclament la suppression d’un don de cacahouètes de l’USDA

Plus de 60 organisations en Haïti et aux Etats-Unis ont signé une lettre commune exigeant l’annulation d’un don de 500 tonnes métriques de cacahouètes à l’Haïti planifié par département de l’Agriculture des États-Unis (l’USDA). Cette action s’organise sous le programme « Stocks for Food » (Stocks pour l’alimentation) du l’USDA.  Les signataires représentent à la fois des organisations agissant dans le domaine des mouvements sociaux, droits humains et développement, souveraineté alimentaire, et agriculture ainsi que des fondations, groupes communautaires et groupes de la diaspora haïtienne.  Parmi ces organisations figurent Oxfam America, Food First, Other Worlds, la Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA), le Mouvement Paysan Papaye (MPP), la Coalition Rurale Coalition et d’autres.

Le plan « Stocks for Food » rappelle de nombreuses instances où l’intervention des Etats-Unis dans le secteur agro-alimentaire en Haïti a produit des effets dévastateurs. Les Etats-Unis ont exporté des grosses quantités de riz vers l’Haïti dans les années 80 et 90, une période durant laquelle le pays était autonome dans sa production de l’aliment.  Le résultat a été une marre de riz moins couteux qui a sapé la base économique des exploitants locaux.  Vu les conséquences de cette action, l’ancien Président Bill Clinton a plus tard exprimé des regrets en constatant « Il se peut que les fermiers en Arkansas en ont bénéfice, mais c’était une mauvaise décision ».

Lettre en anglais et kreyol

Juslene Tyresias, Directeur de Programmes du Mouvement Paysan Papaye, la plus grande organisation de paysans en Haïti, a défini le don de cacahouètes planifié par  l’USDA comme un « plan de mort » pour les petits cultivateurs haïtiens.

Les Etats-Unis devraient appuyer l’approvisionnement local en Haïti et prioriser un modèle de coopération  qui respecte entièrement l’auto-determinatino et l’independence économique de la République d’Haïti.

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *